MODULE N°2 : MARCHE MONETAIRE

Click here to load reader

  • date post

    24-Feb-2022
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of MODULE N°2 : MARCHE MONETAIRE

MODULE N°2 : MARCHE MONETAIREMODULE N°2 :  MARCHE MONETAIRE
1. DEFINITION 2.STRUCTURE 3. MARCHE INTERBANCAIRE 4. TAUX  ISSUS DU MARCHE MONETAIRE 5. LES INTERVENTIONS DE BAM/MM 6. LE MARCHE DES ADJUDICATIONS BdT 7. LE MARCHE DES TCN 8. FORMULES DE CALCULS 9. MARCHE MONETAIRE ET L ’ENTREPRISE
1. DEFINITION
LE MARCHE MONETAIRE PEUT ETRE DEFINI  COMME LE MARCHE DES CAPITAUX A COURT 
ET MOYEN TERME, PAR OPPOSITION AU  MARCHE FINANCIER SUR LEQUEL 
S ’EFFECTUE LES EMPRUNTS ET PLACEMENTS  A LONG TERME.
INITILEMENT LE MARCHE MONETAIRE  ETAIT CONFINE AUX SEULES 
TRANSACTIONS ENTRE BANQUES OU  ENTRE CELLES­CI ET LES EX­
ORGANISMES FINANCIERS (DONT LA  CDG), C ’EST A DIRE A UN MARCHE 
INTERBANCAIRE OU MÊME LES  INTERVENTIONS DE BAM ETAIENT 
LIMITEES.
BANK AL­MAGHRIB
Réescompte, Avances Spécialisées
Avances et escompte
LE MARCHE MONETAIRE COMPREND :
MARCHE INTERBANCAIRE
3. LE MARCHE INTERBANCAIRE
♦ LE MARCHE INTERBANCAIRE PERMET AUX  BANQUES D ’EQUILIBRER ENTRE ELLES  LEURS DEFICITS OU EXCEDENTS
♦ AVANT DE RECOURIR AU MARCHE  INTERBANCAIRE, LE TRESORIER FAIT 
UN ARBITRAGE
AVANT LA REFORME DE
REFINANCEMENT DE JUIN 1995, LES BANQUES POUVAIENT SE PROCURER DES AVANCES SOIT SUR LE MARCHE
INTERBANCAIRE SOIT PAR LE REESCOMPTE AUPRES DE BAM DES CREDITS PRIVILEGIES A TAUX PEU
ELEVES.
SEUL SUBSISTE LE RECOURS AU  MARCHE MONETAIRE, OU LES  TRANSACTIONS INTERBANCAIRES SE  SONT DEVELOPPEES.
3. MARCHE INTERBANCAIRE
3.1. LES INTERVENANTS :
♦ LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT; ♦ CDG; ♦ MEDIAFINANCE; ♦ CAISSE CENTRALE DE GARANTIES; ♦ CAISSE MAROCAINE DES MARCHES ♦ CFAM.
3.2. OPERATIONS DU MARCHE MONETAIRES
­ AVANCES AU JOUR LE JOUR ­ AVANCES A TERME ­ SPOT ­ BONS DE CAISSE ­ REPO ­ REMERE
3. MARCHE INTERBANCAIRE
BANQUE A EXCEDENT (*)
BANQUE B DEFICIT
- COMPENSATION ( MATIN)
- COMPENSATION ( APRES.MIDI) : SEANCE DES REJETS.
SCENARIO 1 : BANQUE A  EXCEDENT (50 MDH) PLACEMENT AU JJ TOTALITE TAUX JJ (5,25% HTVA) APRES MIDI REJET (10 MDH) VERS 17 H BAM AVISE BANQUE A BANQUE A STOCK BdT = 0
QUEL EST L ’ENJEU FINANCIER POUR LA TRESORERIER  DE LA BANQUE A ?
3. MARCHE INTERBANCAIRE
DEUX SOLUTIONS : ­ SOIT REDUIRE LE MONTANT PLACE AUPRES 
DE LA BANQUE B : CETTE SITUATION  VA  ENGENDRER  DES PROBLEMES  TECHNIQUES  A CETTE DERNIERE;
­ RECOURIR AUX CONCOURS BAM :  IMPOSSIBLE  DANS LE CAS D ’ESPECE.
  (PAS DE SUPPORT).
3. MARCHE INTERBANCAIRE
SCENARIO 2 : BANQUE A  EXCEDENT (50 MDH) PLACEMENT AU JJ TOTALITE TAUX JJ (5,25% HTVA) APRES MIDI REJET (10 MDH) VERS 17 H BAM AVISE BANQUE A BANQUE A PORTEFEUILLE BdT
QUEL EST L ’ENJEU FINANCIER POUR LA TRESORERIE  DE LA BANQUE A ?
3. MARCHE INTERBANCAIRE
LE TRESORIER VA MOBILISER A HAUETEUR DU MONTANT REJETE, SOIT 10 MDH.
2. AVANCE A TERME (SANS SUPPORT): POUR DES BESOINS DE PORTAGE, DEBLOCAGE DE 
CREDIT A LA CLIENTELE, ANTICIPATION  D ’UNE RENTREE DE FONDS, ETC. LE  TRESORIER RECOURT A CE TYPE D ’AVANCE.
DUREE 1 à 2 ANS TAUX NEGOCIABLE, MAIS INDEXE SUR UN TAUX 
REFERENTIEL BdT.
COURT TERME (BILLETS DE TRESORERIE,  DECOUVERT, etc.)
3. MARCHE INTERBANCAIRE
­EMETTEUR BANQUE ­SOUSCRIPTEUR BANQUE ­SUPPORT MATERIELFAX ­TAUX NEGOCIABLE ­DUREE 1 à 5 ANS
* BANQUE/CLIENTS INTERETS  PRECOMPTES
3. MARCHE INTERBANCAIRE
4. REPO OPERATIONS TEMPORAIRES DE CREANCES ­ ACHETEUR ­ VENDEUR ­ SUPPORT ­ TAUX ­ DUREE ­ ENGAGEMENT  A FERME DE RESTITUER LES 
TITRES
5. REMERE OPERATIONS TEMPORAIRES DE CREANCES ­ ACHETEUR ­ VENDEUR ­ SUPPORT ­ TAUX ­ DUREE ­ OPTION  DE RESTITUER LES TITRES
4. TAUX ISSUS DU MARCHE MONETAIRE
1. TAUX AU JOUR LE JOUR (JJ) 2. TAUX MOYEN PONDERE (TMP) 3. TAUX MENSUEL 4. TAUX ANNUEL 5. TAUX DES PENSIONS (24H, 5J 1 S) 6. TAUX DES DAT (13 S, 26S ET 52S) 7. TAUX DES BdT (13 S, 26S ET 52S)
1. TAUX AU JOUR LE JOUR
POINT D ’INTERSECTION ENTRE L ’OFFRE  ET LA DEMANDE DES CAPITAUX  ECHANGES.
CONSTAT : ON OBSERVE ACTUELLEMENT  SUR LE MM, PLUSIEURS TAUX :  POURQOUI?
4. TAUX  ISSUS  DU   MARCHE MONETAIRE
1. TAUX AU JOUR LE JOUR VERS LE COUP DE 9h EXEMPLE BANQUE A +100 MDH BANQUE B ­40 MDH BANQUE C ­80 MDH
4. TAUX  ISSUS  DU   MARCHE MONETAIRE
1. TAUX AU JOUR LE JOUR    VERS LE COUP DE 9h (JOUR J)    APPELS TELEPHONIQUES DES 
TRESORIERS DE BANQUES
   LES TRESORIERS PLACENT LEURS  EXCDENTS A CEUX QUI ACCUSENT DES  DEFICITS, SANS AUCUNE PRECISION  SUR LE TAUX JJ. 
4. TAUX  ISSUS  DU   MARCHE MONETAIRE
VERS LE COUP DE 11H
   LES TRESORIERS REVELENT LEURS  PREMIERS TAUX JJ.
   
4. TAUX  ISSUS  DU   MARCHE MONETAIRE
1. TAUX AU JOUR LE JOUR
   SUR LE MARCHE MONETAIRE LE TAUX JJ DE  9H    EST DIFFERENTS DE CELUI DE 10H.
A DEFAUT D ’UN MARCHE EFFECIENT, IL EST  DIFFICILE DE DETERMINER UN TAUX JJ  UNIQUE.
4. TAUX  ISSUS  DU   MARCHE MONETAIRE
1. TAUX AU JOUR LE JOUR
VERS LE COUP DE 11H (J+1) BAM QUI AFFICHE UN TMP
   EN FONCTION DU TMP, LES TRESORIERS  JUGENT LES TAUX NEGOCIES. 
4. TAUX  ISSUS  DU   MARCHE MONETAIRE
1. TAUX AU JOUR LE JOUR     QUELS SONT LES EVENEMENTS QUI PEUVENT 
INFLUENCER LES TAUX JJ ? ­ LA PERIODE DE LA RESERVE MONETAIRE (DU 
20 AU 21 INCLUS) ­ LA PENSION DE BAM (CHAQUE MERCREDI) 
RETRAIT/INJECTION ­ LORS DES REGLEMENTS DES  ADJUDICATIONS. ­ LA PAIE DES FONCTIONNAIRES
4. TAUX  ISSUS  DU   MARCHE MONETAIRE
6­ LES INTERVENTIONS DE BAM/MM
♦ LES PENSIONS A UNE SEMAINE SUR  APPEL D ’OFFRE
♦ LES PRISES DE PENSIONS A 5 JOURS ♦ LES PENSIONS A 24 HEURES ♦ LES OPERATIONS D ’OPEN MARKET
7­LES ADJUCATIONS DES BdT
♦ CARACTERISTIQUES ♦ ORGANISMENS INTERVENANTS ♦ MODALITES ET PROCEDURES 
RELATIVES AUX SOUMISSIONS ♦ LES REGLES D ’INFORMATION ET DE 
TRANSPARENCE
8­LE MARCHE DES TCN
♦ LES BONS DE TRESOR NEGOCIABLE ♦ LES CERTIFICATS DE DEPOT ♦ LES BIELLETS DE TRESORERIE ♦ LES BONS DE SOCIETE DE FINANCEMENT
LE MARCHE DES ADJUDICATIONS DES BdT
1. CARACTERISTIQUES ♦ OBJECTIFS ♦ OPERATEURS CONCERNES ♦ VALEURS ADMISES ♦ NEGOCIATION DES BONS ♦ PERIODICITE DES SEANCES ADJUDICATIONS ♦ MONTANT MINIMUM ET INSCRIPTION EN 
COMPTE
TRESOR (IVT).
3. LES MODALITES DEPROCEDURES   RELATIVES AUX SOUMISSIONS
♦ LES PRINCIPAUX ELEMENTS  DE L’OFFRE ♦ LES PROCEDURES DE DEPOT DES 
SOUMISSIONS
♦ LES REGLES D’INFORMATION ET DE  TRANSPARENCE
1. CARACTERISTIQUES
L’ADOPTION  DES ADJUDICATIONS DES BdT  SUR LE MARCHE MONETAIRE A EU  PLUSIEURS OBJECTIFS :
­ DYNAMISER LE MARCHE ­ SIMULER LA CONCURRENCE ENTRE 
ETABLISSEMENTS PRETEURS ­ REDUIRE LE COUT DES BONS EN PESANT SUR 
LA TAUX ­ ENVOURAGER LES ETABLISSEMENTS 
PRETEUTRS A SOUMISSIONNER.
2. OPERATEURS CONCERNES
RESERVE JUSQU’EN MARS 1995 AUX SEULS  PERSONNES MORALES RESIDENTES, DEPUIS  CE MARCHE A ETE OUVERT A TOUS LES  OPERATEURS ECONOMIQUES (CIRC.BAM N°6/G  et 7/G DU 12/7/93 RELATIVES AUX ADJ. BdT)  
3. VALEURS ADMISES
LES OPERATIONS D’ADJUDICATIONS  PORTENET, SUR LES VALEURS SUIVANTES : LES BdT A COURT TERME 13, 26, 52S
♦ LES BdT A MOYEN TERME  DE 2 et 5 ANS,  REMBOURSABLE IN FINE
♦ LES BdT DE 10 et 15 ANS, REMBOURSABLE IN  FINE
♦ LES BdT DE 20 ANS.
4. NEGOCIABILITE DES BONS
LES BdT SOUSCRITS PAR VOIE ADJUDICATION  SONT NEGOCIABLES DE GRE A GRE.
EXEMPLE DE NOGOCIATION TRADER A ACHETEUR TRADER B VENDEUR LIGNE 22/05/2005 TF 7,25% MI 5ANS
QUEL EST LE TAUX NEGOCIE ?
5. MONTANT MINIMUM ET INSCRIPTION  EN COMPTE ♦ LE MONTANT MINIMUM DES BONS EMIS PAR 
LE TRESOR DANS LE CADRE DES  ADJUDICATIONS EST DE 250 000 DH
♦ CE MONTANT A ETE ALIGNE SUR CELUI DES  AUTRES TCN
♦ LES BdT  SOUSCRITS PAR VOIE  D’ADJUDICATION SONT DEMATRIALISES
II. ORGANISMES INTERVENANTS
LES DEPOTS DES PLIS AUX ADJUDICATIONS  DES BdT NE PEUT ETRE EFFECTUE QUE PAR  LS ETABLISSEMENTS ADMIS A PRESENTER 
DES SOUMISSIONS OU AGREES PAR LE  MINISTERE DES FINANCE EN QUALITE D’IVT.
1. LES ATABLISSEMENTS ADMIS A  PRESENTER DES SOUMISSIONS
BAM EN DISTINGUE 2 CATEGORIES : ­ CEUX QUI PEUVENT FORMULER LES 
OFFRES POUR LEUR PROPRE COMPTE ET  POUR CELUI DE LEUR CLIENTELE
­ CEUX QUI NE SONT HABILITES A  SOUMISSIONNER QUE POUR LEUR  PROPRE COMPTE.
CATEGORIE N°1
ABM BANK CDG ARAB BANK CNCA BCP CITIBANK BCM CDM BMAO CIH BMCE MEDIAFINANCE BMCI SGMB BNDE SMDC UMB WAFABANK
CATEGORIE N°2 ­ BANK AL MAL ­ FEC
­ C M M ­ DAR AD­DAMANE ­ S C R ­ OPCVM ­ SOCIETES DE BOURSE ­ ORGANISMES DE RETAITES 
ET DE PREVOYANCE  SOCIALE
­ BCP ­ BCM ­ BMCE ­ CDG ­ CTIYBANK ­ BMCI ­ MEDIAFINANCE
LES MISSIONS DES « IVT »
­ ANIMER LE MARCHE DES VALEURS DU  TRESOR
­ ILS SONT TENUS D’ACQUERIR 10% AU MOINS  DES MONTANTS ADJUGES AU COURS DE  CHAQUE SEMESTRE     ( TITRES CMLT)
­ DETENIR UNE PART MINIMALE  REPRESENTANT 10%, AU MOINS, DES  TRANSACTIONS SEMESTRIELLES SUR LE  MARCHE SECONDAIRE
LES MISSIONS DES « IVT »
EN CONTRAPARTIE DE CES EFFORTS,  LES IVT PEUVENT PRESENTER DES  OFFRES NON COMPETITIVES QUE LE  TRESOR DOIT SERVIR AU TAUX,  OU AU  PRIX, MOYE PONDERE DES BONS EMIS  ET CE, DANS LA LIMITE DE 20% DU  VOLUME TOTAL ADJUGE DANS CHAQUE  CATEGORIE DE BONS.
LES MODALITES ET PROCEDURES  RELATIVES AUX SOUMISSIONS
1. LES PRINCIPAUX ELEMENTS DE L’OFFRE
LES  SOUMISSIONS  PEUVENT ETRE  EXPRIMES EN TAUX OU EN PRIX
LES MODALITES ET PROCEDURES  RELATIVES AUX SOUMISSIONS
­ SOUMISSIONS EN TAUX
LES ETABLISSEMENTS ADMIS A PRESENTER   DES SOUMISSIONS ONT LA POSSIBILITE DE  PROPOSER POUR CHAQUE CATEGORIE DE  BONS : * SOIT UN SEUL MONTANT (AVEC UN SEUL  TAUX) *SOIT FRACTIONNER LEURS PROPOSITIONS EN  PLUSIEURS TRANCHES ASSORTIES DE TAUX  DIFFERENTS.
LES MODALITES ET PROCEDURES  RELATIVES AUX SOUMISSIONS
­ SOUMISSIONS EN PRIX
C’EST LORSQUE LE MINISTRE DES FINANCE  ANNONCE, A L’AVANCE, SON INTENTION  D’EMETTRE, EN PRIX,  DES BONS DU TRESOR  ASSIMILABLE. LES SOUMISSIONS SONT ALORS EXPRIMES EN  PRIX A DEUX DECIMALES.
LES MODALITES ET PROCEDURES  RELATIVES AUX SOUMISSIONS
L’ASSIMILATION CONSISTE A RATTCHACHER  UNE CATEGORIE DE BONS A UNE LIGNE  D’EMPRUNT PRESENTANT LES MEMES  CARACTERISTIQUES. AUTREMENT DIT, LES  NOUVEAUX BONS DU TRESOR ASSIMILABLE  SONT ASSORTIS DE MEMES CONDITIONS  D’ECHEANCE ET DE TAUX QUE LES  EMISSIONS AUXQUELLES ILS SONT  RATTACHES.  
EXEMPLE DE SOUMISSION EN PRIX ET  ASSIMILATION DE BdT. ♦ LE 15/01/97, LE TRESOR A EMIS DES 
BONS A 2 ANS DE 100 DH, AU TAUX NOMINAL DE 10% ET A ECHEANCE  DU 
15/01/99. ♦ LE 15/07/97, LE TRESOR PEUT EMETTRE 
PARASSIMILATION SUR  CETTE LIGNE  DES BONS A DEUX  ANS, AU TAUX  NOMINAL DE  10% L’AN ET A  ECHEANCE  DU  15/01/99.
EXEMPLE DE SOUMISSION EN PRIX ET  ASSIMILATION DE BdT.
LES PRIX QUI SERONT OFFETS PAR LES  SOUMISSIONNAIRES  SERONT FONCTION  DU TAUX DERENDEMENT ESCOMPTE.  TROIS CAS DE FIGURE PEUVENT SE  PRESENTER.
1. TAUX DU MARCHE NE S’ECARTENT PAS  DE 10%
LE SOUMISSIONNAIRE QUI DESIRE  PLACER SES FONDS A 10% PAR EXEMPLE  DETERMINERA SON PRIX COMME SUIT :  10/(1+0,10) + 10+100/(1+0,10)² = 9,09+90,91 = 
100
2. TAUX DU MARCHE SONT < AU TAUX DE  10%
LE SOUMISSIONNAIRE QUI DESIRENT  PLACER SES FONDS A 8% PAR EXEMPLE,  DETERMINERA  SON PRIX COMME SUIT : 
10/(1+0,08) + 10+100/(1+0,08)² = 9,26+94,31 =  103,57
3. TAUX DU MARCHE SONT > AU TAUX DE  10%
LES SOUMISSIONNAIRES QUI DESIRENT  PLACER SES FONDS A 11% PAR 
EXEMPLE, DETERMINERA SON PRIX  COMME SUIT :
10/(1+0,11) + 10+100/(1+0,11)² = 9,01+89,28 =  98,29
EXEMPLE D’UNE SOUMISSION A UNE  EMISSION PAR ASSIMILATION
CARACTERISTIQUES DES BONS SUR LESQUELS PORTENT L’EMISSION PAR ASSIMILATION :
- NOMINAL UNITAIRE (N) 250 000
- MATURITE INITIALE (MI) 52 SEMAINES
- DATE DE JOUISSANCE 09/12/1996
- DATE D’ECHEANCE 08/12/1997
- TAUX NOMINAL (TO) 9%
ASSIMILATION
EXEMPLE D’UNE SOUMISSION A UNE  EMISSION PAR ASSIMILATION
TAUX DES BdT A CETTE DATE 8% (TI)
TAUX DE RENDEMENT EXIGE PAR LE SOUMISSIONNAIRE 8%
PRIX DU BON : P = N*(1+TO*MI/360)/(1+TI*MR/360) = 262,148
COUPON COURRU : CC =N*TO*(MI-MR)/360 = 11,375
PRIX PIED DE COUPON (PC) = P – CC = 250,773
PRIX PC POURCENATE NOMINAL
PC% = PC/N=100,31%
LA TECHNIQUE D’ASSIMILATION PERMET AINSI DE  RATTACHER UN TITRE NOUVELLEMENT EMIS A UNE  LIGNE D’EMPRUNT   INITIALE PRESENTANT LES  MEMES CARACTERISTIQUES (ECHEANCE ET TAUX  NOMINAL)
DANS LE CAS D’ESPECE, LES ADJUDICATAIRES  ACQUITTERONT EN PLUS DU PRIX DES BONS QUI  LEUR AURONT ETE ETTRIBUES, LE MONTANT DES  INTERETS COURUS ENTRE LE 15/01/97 ET LE 15/07/97,  SOIT POUR CHAQUE BON
10 x 10 x 182/360x100 = 5,06 DH
2. LES PROCEDURES DE DEPOT DES  SOUMISSIONS
LES ETABLISSEMENTS ADMIS A  PRESENTER DES SOUMISSIONS OU  AGREES EN QUALITE D’IVT SONT TENUS  DE FORMULER LEURS OFFRES AU  MOYEN DE BORDERAEUX CONFORMES  AUX MODELES PREVUS A CET EFFET  PAR BAM.
2. TECHNIQUE D’ADJUDICATION A L, A  « HOLLANDAISE »
L’OUVERTURE DES PLIS EST REALISE PAR  BAM, LE MARDI A 10H30.   BAM PROCEDE A LA RECAPITULATION DES  OFFRES DE SOUSCRIPTION DANS L’ORDRE  CROISSANT DES TAUX PROPOSES ET  TRANSMET ENSUITE LE TABLEAU  CORRESPONDANT,  AVEC SOUMISSIONNAIRES  ANONYMES, A LA DIRECTION DU TRESOR QUI  FIXE LE TAUX OU LE PRIX LIMITE DE  L’ADJUDICATION.
2. TECHNIQUE D’ADJUDICATION A LA  « HOLLANDAISE »
LE TRESOR  PEUT, SI LES TAUX LUI  PARAISSENT EXCESSIFS, RENONCER EN  TOUT OU PARTIE A L’ADJUDICATION OU  ENCORE FIXER UN MONTANT  SUPERIEUR A CELUI ENVISAGE  LORSQUE LES TAUX PROPOSES  S’AVERENT ETRE INTERESSANTS.
2. TECHNIQUE D’ADJUDICATION A LA  « HOLLANDAISE »
LES DIFFERENTS MONTANTS ADJUGES  SONT REMUNERES AU TAUX PROPOSES  PAR LES SOUSCRIPTEURS ET CE,  MEME  LORSQUE CES TAUX  SONT INFERIEURS  A CELUI  RETENU PAR LA COMMISSION.  CETTE TECHNIQUE CORRESPOND A  CELLE DITE « ALA HOLLANDAISE »
TECHNIQUE D’ADJUDICATION  « A LA  FRANCAISE »
LES MONTANTS ADJUGES SONT  REMUNERES DE MANIERE IDENTIQUE,  A HAUTEUR DU TAUX LIMITE RETENU  (COMME C’EST LE CAS POUR LE  TRAITEMENT DES PENSIONS A UNE  SEMAINE SUR APPEL D’OFFRES) 
TITRES DE CREANCES NEGOCIABLES
LE MARCHE MONETAIRE ACTUEL N’A PLUS RIEN A VOIR AVEC CE QU’IL ETAIT AU DEBUT DES ANNEES 80. LES ETABLISSEMENTS DE CREDITS EN ETAIENT ALORS LES INTERMEDIAIRES OBLIGES.
AUJOURD’HUI TOUT EST CHANGE. TOUS LES ACTEURS DE LA VIE ECONOMIQUE SONT PARTIES PRENANTES
LES TITRES DE CREANCE NEGOCIABLES
COMME POUR LA PLUPART DES NOUVEAUX INSTRUMENTS FINANCIERS, LES AUTORITES MONETAIRES SE SONT INSPIREES DES TECHNIQUES FRANCAISES, LESQUELLES SE SONT INSIREES DES TECHNIQUES AMERICAINES
LES TCN
L’INTRODUCTION DES TCN EN 1996, ANNEES D’OUVERTURE DU MARCHE MONETAIRE ELARGI. ILS SE SONT ACCESSIBLES A TOUS LES PARTICIPANTS DU MARCHE MONETAIRE. ILS SE DISTINGUENT EN FONCTION DES CATEGORIES D’AGENTS EMETTEURS. EN DEHORS DE CELA, LEUR CARACTERISTIQUES GLOBALES SONT TRES PROCHES.
CARACTERISTIQUES DES TCN
HORMIS LES BdT QUI FERONT L’OBJET DU 4ème MODULE (MARCHE OBLIGATAIRE, TROIS TYPES DE TCN SE DETERMINET EN FONCTION DES EMETTEURS.
1. LES CDN
2. LES BSF
3. LES BT
AGREMENT PAR LE CDVM
LANCEMENT DE L’EMISSION
CERTIFICATS DE DEPOT NEGOCIABLES
♦ ILS SONT EMIS PAR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT A CONDITION TOUTEFOIS QUE CEUX-CI SOIENT HABILITES A RECEVOIR DES DEPOTS (ASSUJETTIS AUX RESERVES MONETAIRES EN FRANCE)
BONS DE SOCIETES DE FINANCEMENT
LES EMETTEURS CONCERNES :
2. LES SOCIETES DE LEASING
BILLETS DE TRESORERIE
ILS REPRESENTENT UNE SOURCE DE FINANCEMENT POUR LES PERSONNES MORALES.
CARACTERISTIQUES GENERALES DES TCN
♦ NOMINAL UNITAIRE ♦ SOUSCRIPTEURS ♦ TAUX D’INTERET ♦ MODE DE REMBOURSEMENT ♦ DUREE ♦ NEGOCIABILITE ♦ LIQUIDITE ♦ FISCALITE
MARCHE SECONDAIRE DES TCN